• Bono et Enda : whisky et gaufres

     

    http://i43.servimg.com/u/f43/12/83/95/61/52491610.jpgLorsque Bono a rencontré Enda, la rock star lui a offert une bouteille de Mayo whiskey, les conseillers ont été remerciés et notre duo a pu aborder les affaires de l’Etat.

    Ces deux de rencontre privée dans le bureau d’Enda se sont déroulées mercredi dernier et le chanteur leader de le formation rock irlandaise U2 a proposé d’être ambassadeur de l’Irlande et c’est notamment ce qui s’est discuté entre les murs dudit bureau.

    Cette bouteille de Whisky que Bono a offert comme cadeau de Noël est extrêmement rare et fait partie du cru de niche de l’Inish Turk Beg.

    Un porte parole du Gouvernement a confirmé que cette rencontre avait été accordée lors du dernier Global Irish Economic Forum qui s’était tenu au Dublin Castle en octobre dernier. Lors de ce forum, Bono avait déclaré qu’il voulait "reprendre la route", pas dans le cadre d’une tournée mondiale de U2, mais pour restaurer la réputation de l’Irlande à l’étranger.

    Le chanteur de U2 avait confié aux délégués lors de ce forum qu’il voulait oeuvrer pour le pays et ce quel que soit le rôle qu’il lui serait demander de jouer.

    Un porte parole a rapporté qu’une "large panoplie de sujets" avaient été discutés par nos deux hommes lors de cette longue réunion. M. Kenny avait d’ailleurs demandé à être seul avec Bono pour débattre de sujets nationaux et internationaux.

    Cette rencontre qui s’est déroulée avant la fête de Noël de U2 à Dublin, est la première occasion connue de ces dernières années de tête-à-tête pour Bono avec un Taoiseach. A la fin des années 1980, notre rock star, de Glasnevin à Dublin, avait établi une relation rapprochée avec le regretté leader du Fine Gael, Garret FitzGerald. Bono était également membre du Fine Gael à l’époque.

    Depuis, il a poursuivi sa carrière dans le monde des célébrités non seulement en tant que chanteur et musicien mais aussi en tant que militant de la lutte contre la misère et la défense des droits civiques. il est plus spécialement associé à la campagne ’Drop the Debt’ en faveur des pays du Tiers Monde.

    En octobre dernier, lors du forum, Bono avait souligné que l’ambiance était "bizarrement optimiste" et avait fait référence à un "certain esprit de lutte" qu’il trouvait évident. Il avait également fait l’éloge de l’"esprit anarchique" du peuple irlandais et affirmé que le Gouvernement avait été bien inspiré de lutter pour conserver la taxe de compétitivité de l’Irlande.

    Il avait également souligné que la chose la plus importante à retenir de ce forum était qu’il "nous appartenait de faire en sorte que ce pays soit à nouveau le nôtre de sorte à ne pas être redevable envers ses institutions financières".

    Au cours de ces dernières années, U2 avait subi la foudre des critiques lorsque l’on avait appris que le groupe avait transféré une partie de son empire rock aux Pays-Bas, après que le Gouvernement ait plafonné l’exemption de taxe des artistes.

    La proposition de Bono de jouer les ambassadeurs pour restaurer la réputation de l’Irlande à l’étranger peut être vue comme une tentative de la part du chanteur leader de U2 de restaurer une réputation entachée, quelque part, par cette révélation.

     

    par JODY CORCORAN, DANIEL McCONNELL Vu sur U2france.com

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :