• Bono : De nouvelles taxes pour aider… les bureaucrates internationaux

    L’aide internationale, contrairement au commerce et à la libre entreprise, a un impact limité sur la lutte contre la pauvreté. Pourtant, les bureaucraties internationales s’évertuent encore à créer de nouvelles taxes pour l’aide au développement.

    Le populaire chanteur du groupe U2, Bono, s’est récemment dit conscient que l’aide internationale, contrairement au commerce et à la libre entreprise, a un impact limité sur la lutte contre la pauvreté. Pourtant, les bureaucraties internationales s’évertuent encore à créer de nouvelles taxes pour l’aide au développement. En 2000, le Programme des Nations unies pour le développement commençait à parler de financements innovants pour le développement (FID), un ensemble complexe de projets de dépenses et d’organisations disparates financés par de nouvelles taxes.

    Dans une étude présentée par l’Institut économique de Montréal (IEDM), les économistes Youri Chassin et Pierre Lemieux sont sans équivoque : « Les taxes FID combinent presque tous les défauts qu’une taxe peut comporter, tant sur le plan politique qu’économique ».

    « Les institutions qui militent pour de nouvelles taxes visent simplement l’obtention d’une nouvelle source de revenus pour elles-mêmes. On ne devrait pas s’étonner que les organisations ayant reçu du financement FID aient par la suite augmenté leurs coûts d’opération », déclare M. Chassin. Par exemple, l’Alliance GAVI pour les vaccins et l’immunisation a plus que doublé son nombre d’employés, qui bénéficient maintenant d’une rémunération moyenne de 199 000 $US par année.

    La pointe de l’iceberg

    Le Canada et les États-Unis ont jusqu’ici résisté à cette tendance, mais les citoyens d’autres pays ne sont pas aussi chanceux. Une taxe sur les billets d’avion variant de 1 $US à 40 $US par billet est actuellement perçue en France – la « taxe Chirac » – et dans quelques autres pays. En Allemagne, une taxe FID de 15% est appliquée sur les permis d’émission de CO2 afin de financer des projets reliés aux changements climatiques dans les pays en développement.

    Chacune de ces taxes génère environ 200 millions $US par année. D’autres taxes FID de « solidarité » sont discutées, comme des taxes sur les transactions financières, sur le carbone et sur le tabac.

    Un sérieux manque de transparence et une perte nette

    « Ces taxes FID, actuelles et futures, sont inquiétantes parce qu’elles sont cachées et compliquées. Les contribuables ignorent qu’ils les payent. Ils savent encore moins ce que ces taxes financent. Même les gouvernements qui les adoptent n’en sont pas certains », poursuit M. Chassin.

    Par exemple, l’OMS et l’UNICEF, qui bénéficient de l’argent provenant de la taxe française sur le billet d’avion, ont refusé au vérificateur du gouvernement français l’accès à leurs audits internes. Le vérificateur français, n’étant pas en mesure d’effectuer une vérification complète, a soulevé des questions au sujet du manque de transparence des organisations internationales.

    « Même si vous croyez dans l’utilité de l’aide au développement, les taxes FID sont une façon inefficace d’y contribuer car les bénéfices modestes générés dans les pays en développement n’excèdent pas les coûts des mesures. Cette situation entraîne une perte nette », explique M. Chassin. La conclusion des auteurs repose sur une analyse approfondie des taxes FID d’après les critères d’une « bonne » taxe selon l’économiste Joseph Stiglitz, lauréat du Prix Nobel d’économie.

    L’étude intitulée L’inefficacité des nouvelles taxes internationales pour le développement a été préparée par Youri Chassin en collaboration avec Pierre Lemieux, respectivement économiste et senior fellow à l’Institut économique de Montréal. Cette publication est disponible sur le site de l’Institut économique de Montréal.

     


    Publié le 25/10/2013 par contrepoints.org

    Lien permanent : http://www.contrepoints.org/2013/10/25/143839-de-nouvelles-taxes-pour-aider-les-bureaucrates-internationaux


    votre commentaire
  • Bono remet un prix Amnesty International à la jeune MalalaHier soir a lieu une cérémonie au Mansion House de Dublin organisée par l’organisation Amnesty International pour honorer Malala Yousafzai et Harry Belafonte. Tout deux recevait le prix le plus prestigieux de l’organisation, à savoir le Prix de l’Ambassadeur de la Conscience 2013. 

    L’adolescente pakistanaise est connue pour avoir été blessée d’une balle dans la tête par des talibans pour sa campagne en faveur de l’éducation des filles, quant au chanteur américain, il milite depuis longtemps en faveur des droits de l’homme. 

    Et c’est Bono qui a été désigné pour remettre son prix à Malala, 16 ans, et l’ancien Pink Floyd Roger Waters a remis son prix au chanteur américain. 

    The Edge était au côté de Bono pour féliciter la jeune Malala qui n’a d’ailleurs pas traîné car « elle avait un avion à prendre pour ne pas rater l’école le lendemain. » Les deux rockeurs lui ont offert des cadeaux et ont posé à ses côtés. 

    On se souvient qu’en 2005, c’est U2 et Paul McGuinness qui avait reçu cette haute distinction. 

     


    Nos sources : 

    Malala reçoit le prix le plus prestigieux d’Amnesty International 



    Publié le 18/09/2013  par U2 achtung.com

    Lien permanent : http://www.u2achtung.com/01/news/news.php?id=3691

     


    votre commentaire
  • Le chanteur leader de la formation rock irlandaise U2 a ajouté sa voix à la campagne de Tony BennettVoices against Violence.

    Alors que nous entrons dans le sixième mois depuis les fusillades de Newtown, la réponse pour une nouvelle loi sur les armes est mitigée. Pour empêcher qu’elle ne s’essouffle, Tony Bennett a rassemblé des stars pour donner du poids à cette campagne qui milite pour des lois sur le port d’arme sensées.

    La dernière star en date, Paul McCartney, n’a pas vraiment réussi à battre le tambour suffisamment en temps pour que les gens agissent, mais peut-être queBono le peut.

    Bono a enregistré un message vocal diffusé dès lors que les défenseurs de la campagne textent MY VOICE au 877877.

    Parmi les autres artistes qui ont rejoint cette campagne contre les lois sur le port d’arme aux États-Unis figurent Snoop Lion, Paul McCartney, Alec Baldwin, Jim Carrey et Elton John.

    "Avec plus de cinq mille morts attribuées à la violence par les armes en à peine six mois depuis le terrible massacre de Newtown, je suis véritablement reconnaissant envers Bono qui prête sa voix à notre initiative — c’est un humanitaire extraordinaire", de commenter Bennett dans un communiqué de presse.

    (Photo : Chelsea Lauren, Getty Images)


    Publié le 18/06/2013 par Korina Lopez pour U2France.com

    Lien permanent : http://www.u2france.com/actu/Bono-milite-pour-la-campagne,57471.html


    votre commentaire
  • Bono n'est pas le sauveur de l'Afrique qu'il prétend êtreDans une tribune, le journaliste George Monbiot met en doute les ambitions humanitaires du célèbre chanteur et guitariste de U2.

    Le sommet du G8 au Royaume-Uni n'a pas forcément été une bonne chose pour l'Afrique. Surtout quand des étoiles de la chanson s'y mêlent comme le chanteur guitariste irlandais Bono ou l'auteur compositeur Bob Geldof, lit-on dans les colonnes des pages commentaires du Guardian.

    L'auteur leur reproche de favoriser le pillage institutionalisé de l'Afrique, notamment par le biais de programmes humanitaires comme la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, lancé aux Etats-Unis en 2012.

    D'après le Guardian,  ce programme pousse les pays africains à conclure des accords qui permettent aux entreprises étrangères de saisir leurs terres, breveter leurs graines et monopoliser le marché alimentaire. Six gouvernements africains auraient conclu ce type d'accords avec des sociétés comme Monsanto, Cargill, Dupont, Syngenta, Nestlé et Unilever, en échange de promesses d'aides par le Royaume-Uni et d'autres pays du G8.

    Bono a soutenu ouvertement ce programme lors d'un discours prononcé en 2012 avant l'ouverture du G8.

    L'écrivain américain Harry Browne a, lui aussi, des mots très durs pour qualifier Bono. Selon lui le chanteur de U2 est devenu «le visage bienveillant de la technocratie globale». Bono, autoproclamé sauveur de l'Afrique, «a assumé le rôle de porte-parole du continent». Il a ensuite utilisé ce rôle pour fournir une «couverture humanitaire» aux dirigeants occidentaux, poursuitHarry Browne.

    La campagne ONE prétend travailler pour enrayer l'extrême pauvreté or son conseil d'administration n'est composé que de grandes fortunes ou de figures politiques, comme Condoleezza Rice, s'insurge l'auteur.

    Note perso : Pourquoi cracher sur ceux qui tntent désespérément de rendre le monde plus juste ?


    Publié le 19/06/2013 sur SlateAfrique.com

    Lien permanent : http://www.slateafrique.com/283413/tribune-bono-naide-pas-les-africains-humanitaire


    votre commentaire
  • Bono vous invite à changer le monde en musique !Éradiquer la pauvreté d’ici 2030, c’est possible selon Bono, star de U2 et Co-fondateur de l’association ONE. 

     Afin que les leaders du G8 qui se réuniront à Londres ce mois-ci n’oublient pas les Objectifs de Développement du Millénium, ONE a lancé une nouvelle campagne pour laquelle le chanteur a fait appel à ses amis artistes.

    Elle s’appelle « Agit8 »  et comme son nom l’indique consiste à faire BOUGER le monde en incitant les membres du G8 à prendre les bonnes décisions.

    Comment ? En demande à tous les artistes de la musique d’unir leurs voix contre la pauvreté mais aussi pour réclamer le respect des droits de l’Homme, de la femme et plus largement défendre les causes qui nous tiennent à cœur… et ce en chanson !

    « Quand les gens se rassemblent et font entendre leurs voix, des choses extraordinaires peuvent arriver »

    Vous pouvez ainsi Ed Sheeran reprendre la chanson de Bob Dylan Masters of War sur la guerre froide, Kanye West interpréter sa chanson originale Diamonds from Sierra Leone sur le trafic de diamants qui a financé la guerre civile au Sierra Leone, la mythique chanson Zombie des Cranberries sur la lutte Irlandaise pour l’indépendance ou encore le magnifique morceau de Tracy Chapman contre le racisme « Talkin’ ‘bout a revolution ».   

    Vous aussi vous pouvez aider ! Partagez la musique Agit8 et rejoignez le combat !

     


    Publié le 11/06/2013 par lachaineducoeur.fr

    Lien permanent vers la news  : http://www.lachaineducoeur.fr/edition/actu/voir/bono-de-u2-vous-invite-a-changer-le-monde-en-musique-1847

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique