• Le succès mondial avec The Joshua Tree

    http://i23.servimg.com/u/f23/12/83/95/61/joshua10.jpgLe 9 mars 1987, sort The Joshua Tree, cinquième album studio toujours produit par Brian Eno et Daniel Lanois. U2 y approfondit son nouveau style musical ébauché dans The Unforgettable Fire, et propose des compositions très différentes de celles des trois premiers albums. L'album traduit l'amour du groupe pour l'Amérique et notamment pour la musique américaine. Le groupe sait toutefois se montrer critique à l'égard de certains aspects du pays (politique, société, ...) avec Bullet the Blue Sky, chanson jouée à chaque tournée. Lors de la tournée Elevation Tour 2001, une citation de Charlton Heston, président de la National Rifle Association qui milite pour le maintien du second amendement de la Constitution américaine autorisant la possession d'armes à feu pour les particuliers, précède le morceau.

    Cinq singles seront extraits de l'album, dont With Or Without You. The Joshua Tree devient l'album le plus rapidement vendu au monde, en étant certifié platine aux États-Unis moins de 48 heures après sa sortie. Il se classe en tête des hit parades dans vingt-deux pays, les ventes dépassent les 15 millions d'exemplaires (+ de 28 millions à ce jour).

    Une tournée débute au printemps aux États-Unis, atteint l'Europe juste avant l'été pour finalement s'achever aux États-Unis de septembre à décembre. Près de neuf mois de tournée, avec plus de cent concerts, le Joshua Tree World Tour consolide le succès du groupe. Deux Grammy awards (Album of the year, Best Rock Performance), un Best International Group Award aux BPI Awards, des milliers de couvertures de journaux dont celle, chose rare, de Time Magazine, qui titre « U2 Rock's Hottest Ticket » et consacre six pages au groupe. Un privilège qui auparavant n'avait été accordé qu'aux Beatles et aux Who.

    U2 avait en outre chargé Phil Joanou de réaliser un documentaire au format cinéma durant la tournée Joshua Tree World Tour. Le tournage débute lors des concerts américains à l'automne. La tournée s'achève un soir de décembre 1987, à Tempe en Arizona, là où le Joshua Tour avait commencé. U2 retourne en studio pour compléter le projet avec des chansons enregistrées en studio. Plusieurs mois de travail seront nécessaires pour achever la production du film avec Paramount, et un double album accompagne sa sortie en octobre 88. Le long-métrage comme l'album s'intitule Rattle and Hum. On y retrouve le single Desire, ainsi que diverses collaborations avec BB King, Bob Dylan, Cowboy Jack Clements ou même les New Voices of Freedom, une chorale gospel de New York, avec qui Bono chante I Still Haven't Found What I'm Looking For. Le succès du film, tant auprès des critiques que du public, est relativement mitigé.

    Début août 1989, Adam Clayton est arrêté pour possession de cannabis. Le juge chargé de l'affaire lui reprochera le mauvais exemple qu'il peut donner, considérant l'influence de U2 sur ses fans. Aucune peine de prison ne sera cependant prononcée, il écopera juste d'une amende.

    À l'automne 1989, U2 débute une tournée de cinq mois. Les concerts sont complets instantanément et de nombreuses dates doivent être ajoutées. Huit concerts ont finalement lieu à Sydney et sept à Melbourne. Le Lovetown Tour débute le 21 septembre 1989 à Perth dans l'ouest australien et pendant plus de deux mois, le groupe parcourt l'Australie, la Nouvelle-Zélande ainsi que le Japon, pour le dernier concert, le 1er décembre. C'est une tournée en salles avec de multiples concerts dans chaque ville, sauf en Nouvelle-Zélande où les concerts ont lieu en stades. BB King joue en première partie et interprète quelques titres avec U2 lors des rappels.

    Après le Japon, U2 ajoute encore quelques concerts en Europe. Seules quatre villes sont désignées pour les recevoir : Paris, Dortmund, Amsterdam et Dublin. Douze concerts sont donc prévus en Europe mais la tournée LoveTown est écourtée, Bono souffrant d'un virus à la gorge. Mis au repos forcé, le groupe est quand même au complet pour les quatre concerts donnés dans la capitale irlandaise. Le 31 décembre 1989, le groupe donne un concert au Point Depot de Dublin, ancienne gare où a été enregistrée une partie de Rattle And Hum, et arrive sur scène aux douze coups de minuit, démarrant sa prestation non pas avec New Year's Day comme on aurait pu s'y attendre, mais en interprétant Where The Streets Have No Name, précédée du Auld Lang Syne (Ce n'est qu'un au revoir). Le concert est retransmis dans une vingtaine de pays et suivi par cinq cent mille personnes.

    Vers la fin de la tournée, Bono laisse échapper une phrase qui en effraiera plus d'un au sujet de l'avenir du groupe : « Nous faisons une tournée d'au revoir. Nous avons passé dix années formidables. Cette tournée est une fête pour nous, pour le public, et pour ceux qui nous ont soutenus. Nous ferons autre chose la prochaine fois et il nous faut nous éloigner… Nous avons eu beaucoup de plaisir à découvrir la musique que nous ne connaissions pas. C'est la fin d'une époque pour U2. Ce n'est rien, c'est juste que nous avons besoin de nous arrêter pour recommencer à rêver ».

    À noter au cours de cette tournée, U2 fera lui-même plusieurs premières parties sous le pseudonyme "The Dalton Brothers", avec déguisement et répertoire country de circonstances.

    "Source Wikipédia"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :