• Pourquoi ’Songs of Innocence’ mérite le Grammy du meilleur album de rock

    Pourquoi ’Songs of Innocence’ mérite le Grammy du meilleur album de rockL’album qui a généré le plus de discussions cette année ? Son gs of Innocence, par la formation rock irlandaise U2.

    Grâce à Apple, le treizième album studio du groupe, et premier depuis celui de 2009, No Line On The Horizon, a été distribué dans les fichiers "achetés" de plus de 500 millions d’utilisateurs iTunes, faisant ressembler l’album plus que de platine de Taylor Swift,1989, à bien moins qu’une brève interruption. Bien sûr, un grand nombre s’est moqué de la méthode de sortie — la qualifiant de violation et bien pire — ou, de l’autre côté, l’a salué comme un ingénieux coup publicitaire. De plus, est venue s’y ajouter l’opinion des musiciens, même certains admirateurs de longue date de U2, qui ont trouvé que le groupe faisait du mal à tous sauf à lui-même en dévaluant entièrement la musique.

    Mais qu’en est-il de l’album ? Tous ces débats sur un modèle d’affaire et très peu sur les chansons, qui méritent du fond du cœur leur place dans la catégorie des grammys du meilleur album rock. Effectivement, le premier week-end de décembre Rolling Stone le nommait album n°1 sorti cette année — et se faisait incendier sur les media sociaux car hors d’atteinte et capricieux, énormément comme la critique négative du Grammy, comme l’on s’en doutait.

    Mais je tiens à dire ceci : si U2 n’avait autrefois sorti des albums tels que The Unforgettable Fire et Joshua Tree, albums qui ont cimenté son statut de plus grand groupe de rock de tous les temps, les gens ne loueraient-ils pas la passion et la vitalité de cette collection ?

    Ne vous y trompez pas, étant donné leur catalogue intemporel, U2 reste pertinent comme Neil Young, Tom Waits et David Bowie, parmi les autres légendes vivantes — toutes entrées au Rock and Roll Hall of Fame. Et comme ses pairs, U2 n’a jamais craint d’expérimenter son son. Parfois, les résultats sont mitigés — voir : Earthling de Bowie, sorti en 1997 (expérience mêlant basse et batterie), ou bien même Zooropa et Pop de U2, par exemple — mais alors que de si nombreux artistes de rock expérimentent soniquement pour se mesurer au public de musique dance, U2 continue de surprendre en retournant à un son rock, à son état le plus brut.

    Le magazine MOJO a qualifié Son gs of Innocence comme "album de U2 le plus plein d’une fraîcheur saisissante, énergique et cohérent depuis des années." Il est clair, depuis le début, alors que l’album démarre par "The Miracle (of Joey Ramone)", une chanson qui renvoie le chanteur leader Bono à ses années d’adolescence et une expérience qui bouleverse une vie par la découverte d’un nouvel artiste et un son qui vous donne le sentiment que quelqu’un d’autre existe qui vous comprend.

    Le son dénudé du somptueux et sincère "Song for Someone" nous montre U2 dans sa plus pure vulnérabilité, comme l’était "One", et presqu’aussi efficace. "Iris (Hold Me Close)" et "Raised by Wolves" sont d’autres morceaux remarquables, qui à l’écoute ressemblent au son de l’époque de Unforgettable Fire.

    Quelle que soit votre opinion sur le mode de distribution de cet album, il a satisfait les critères d’éligibilité à la course aux Grammys (une version vinyle en édition limitée s’en est assurée) et mérite d’être considéré comme n’importe quel autre album qui n’a pas été distribué gratuitement par Apple, en 2014. Et, en jugeant uniquement Son gs of Innocence par la musique de son début à sa fin, il est l’une des meilleures sorties de 2014.

    Bono & Co. ont mené la conversation sur cet album comme forme d’art des mois avant la sécession Spotify de Taylor Swift. Ironiquement, cela pourrait réduire les chances de cet album. Mais en écoutant simplement la musique de Son gs Of Innocence, il ne fait aucun doute qu’il est digne d’un Grammy. Et plus encore, il donne l’occasion à l’académie du disque d’inviter U2 pour jouer. Quel meilleur endroit pour la première performance d’un Bono, de retour après plusieurs opérations dues à sa chute de vélo, que la scène des Grammy Awards 2015 ?

     

    Publié par Steve Baltin le 23/12/2014 pour U2france.com


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :